Préparer une action de formation

L’une des particularités du métier de formateur réside dans le fait de devoir, avant chaque intervention, préparer ses documents pédagogiques.

En effet, le principal objectif d’une session de formation est de permettre aux stagiaires d’obtenir des réponses à leurs questions.

En conséquence de quoi, la loi du 5 septembre 2018 définie l’action de formation comme : un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel.

Mais que cela signifie-t-il ?

Il est désormais possible de choisir le mode d’apprentissage le mieux adapté à sa situation, géographique ou démographique.

Ainsi vient s’ajouter le fait de se former en tout ou partie à distance, mais également en situation de travail. Cette dernière permettant d’atteindre des finalités pédagogiques plus précises et ordonnées grâce à une immersion plus adaptée.

Préparer ses journées de formation

Comment préparer ses journées ?

Posséder un fil conducteur

Plusieurs éléments sont nécessaires avant de commencer à préparer son diaporama ou ses documents, annexes, supports, … Parmi eux :

  • Les objectifs pédagogiques
  • Le programme
  • Les modalités pédagogiques
  • Les pré-requis
  • Le public concerné

Ces éléments sont à prendre en compte avant même de commencer sa préparation. Chaque stagiaire ayant un cursus et des motivations différentes, il est essentiel d’en tenir compte et d’y adapter ses contenus.

Aussi, il faut veiller à ne pas s’écarter du sujet principal, lui même définit implicitement par les objectifs pédagogiques cités ci-dessus.

Bien suivre le fil conducteur

Durant la conception de votre support, il faudra alors créer une relation permanente entre les contenus proposés (diapositives, exercices pratiques, … ) et ces mêmes objectifs. Le programme est quant à lui une trame définissant le déroulement de l’actions sur la durée définie.

La présence d’une introduction et présentation de la journée dès les premières minutes viendra confirmer votre fil conducteur. Les attentes annoncées par les stagiaires devant être en cohérence avec votre projet si bien préparé les jours ou semaines précédent(e)s.

Préparer un débat

Aussi, il est très intéressant, dans son programme du jour, d’instaurer un moment destiné au débat. Ce moment est avant tout une période d’échanges volontaires, implicant ainsi plus facilement notre audience présente.

Veiller à respecter les horaires

Même s’il paraît impossible de préparer à la minute près son intervention, il faut absolument quantifier et respecter les horaires définies par la formation. L’atteinte des objectifs définis par chacun des participants doit être comblée.

Si vous ne respectez pas les horaires prévus, notre audience se verra donc pénalisée par la non présentation de la globalité des contenus, et donc un manque partiel, mais réel d’informations.

Se former régulièrement

La clé du succès : se former régulièrement

Un formateur / formatrice, même s’il réalise une veille permanente de son domaine d’expertise, se doit d’être performant également dans la qualité de ses interventions. Préparer ses interventions ne se limite pas aux contenus exposés mais également à sa prestance, son charisme, son empathie, …

La méthode Consor

Le Consortium met aujourd’hui un point d’orgue à former ses formateurs en interne régulièrement, et ce, dans l’optique d’offrir à ses clients une qualité de formation.


Partagez cet article avec vos amis :